Que vous soyez un gros fumeur ou un fumeur occasionnel, vous devez avoir entendu parler de la TPD. Dans le cas contraire, sachez qu’il s’agit d’une règlementation concernant les produits du tabac. En application depuis le 1er janvier 2017, elle encadre notamment la limitation des volumes d’e-liquides à 10 ml. Cela explique pourquoi les boosters de nicotine proposés à la vente sont contenus dans un flacon de 10 ml. Quant au taux maximal de nicotine, il est de 20 mg par ml. Ce sont ainsi les dosages maximaux d’e-liquides à respecter en France et dans le reste de l’Europe.

Qu’est-ce que réellement un booster de nicotine ?

Un booster de nicotine est comme le terme l’indique un produit contenant de la nicotine. Notez toutefois qu’il se compose également de propylène glycol (VG) et/ou de glycérine végétale (PG).

On connait aussi ce produit sous l’appellation d’additif nicotiné ou de base nicotinée. En général, il ne se vapote pas en l’état. En fait, ses adeptes s’en servent surtout pour ajouter de la nicotine dans un e-liquide ou une base DIY ne présentant pas de nicotine. En d’autres termes, à partir d’un booster de nicotine et d’un flacon de 0 mg/ml de nicotine, ils fabriquent leur propre e-liquide.

Vous devez également savoir que les boosters de nicotine sur le marché ont des taux différents de propylène glycol et glycérine végétale. On retrouve notamment les ratios suivants :

  • 50/50, le ratio idéal pour équilibrer les saveurs et le hit (picotement) au niveau de la gorge
  • 70/30 pour une bonne libération des arômes et une meilleure production de hit
  • 30/70 pour un hit modéré
  • 15/85 pour dégager de belles vapeurs avec un hit doux
  • 100 % PG pour profiter d’une sensation intense dans la gorge
  • 100 % VG pour produire des vapeurs épaisses avec un hit presque inexistant

Comment se servir d’un booster d’e-liquide ?

Pour fabriquer son propre e-liquide avec un dosage de nicotine personnalisé, il faut mélanger un flacon de base sans nicotine avec un booster qui en contient. Sachez alors que cette opération augmente le volume du liquide et réduit le taux de nicotine.

Voici quelques exemples :

  • Flacon de 10 ml de base à 0 mg/ml + booster de 10 ml à 20 mg/ml = 20 ml de base à 10 mg/ml.
  • Flacon de 10 ml de base à 0 mg/ml + 30 ml de booster à 20 mg/ml = 40 ml de base en 15 mg/ml.
  • Flacon de 20 ml de base en 0 mg/ml + 5 ml de booster à 20 mg/ml = 25 ml de base en 4 mg/ml.

Un peu de calcul avec la règle de trois est donc de rigueur pour connaitre le taux final de nicotine. Néanmoins, il est aussi possible d’utiliser plusieurs flacons pour obtenir une quantité plus importante de base nicotinée.

Comment connaitre le volume de flacons de nicotine, dont on a besoin ?

Pour savoir précisément le volume de booster, dont vous avez besoin pour votre vapotage DIY, il convient de procéder à un calcul simple. La formule est la suivante :

(Dosage de nicotine souhaité [en mg/ml] × Volume total souhaité en ml) ÷ 20 = Volume de booster en ml

Exemple 1 : Supposons que vous désirez un taux de nicotine de 3 mg/ml pour un volume total de 10 ml. Le calcul sera (3 mg/ml × 10 ml) ÷ 20 = 1,5 ml de booster. Les 8,5 ml restants seront complétés par le flacon contenant de la base non-nicotine.

Exemple 2 : Dans le cas présent, on va supposer que vous voulez vapoter 16 mg/ml de nicotine pour un volume total de 1 000 ml. La formule s’applique comme suit : (16 mg/ml × 1000 ml) ÷ 20 = 800 ml de booster. À ce volume, il convient d’ajouter 200 ml de base pour obtenir les 1 000 ml.

Bon à savoir

Une fois le mélange bien agité, il n’y a pas de temps d’attente. La solution obtenue peut donc être consommée immédiatement.

Des astuces pour simplifier vos calculs

Même ceux qui ne sont pas fans des mathématiques peuvent préparer leur e-liquide DIY. Pour cela, ils ont à privilégier les packs DIY qui contiennent des flacons de base non nicotinée et pas complètement remplie. Il suffit alors d’y ajouter un des boosters contenus dans l’un des boosters présents dans le pack. Toutefois, il convient au préalable de choisir le bon taux de nicotine et de PG/VG.

Notez qu’il existe également des calculateurs en ligne pour faciliter vos préparations DIY. Dans tous les cas, vous pourrez ajouter à la base obtenue divers arômes pour la finaliser. Ainsi, votre liquide aura un goût unique.

Bon à savoir

Il est recommandé de préférer des flacons de base sans nicotine et des boosters aux taux de propylène glycol/glycérine végétale identiques. Cela, afin de profiter d’un mélange homogène.