Aujourd’hui, la quasi-totalité des mods électroniques ou box électroniques — qu’ils soient avec accu intégré ou non — est équipée d’un contrôle de température. Malheureusement, leur utilisation reste encore un mystère pour de nombreux vapoteurs. Si vous débutez dans le vapotage, découvrez comment utiliser ce mode pour une vape homogène et saine.

Le principe du contrôle de température

Théoriquement, le contrôle de température permet d’avoir toujours la même température tout au long du vapotage pour éviter la surchauffe des résistances. Dans la pratique, vous devez indiquer la température à laquelle votre résistance chauffera. Le mode électronique réduira la puissance à fournir (exprimée en watt) afin que la résistance n’atteigne pas cette température.

Toutefois, le contrôle de température est uniquement compatible avec des résistances en nickel (Ni), en titane (Ti) et en inox (SS). La raison est que la résistance de ces matériaux varie en fonction de la température de chauffe. Pour faire simple, quand la température change, la valeur de résistance change en conséquence. Avec une résistance en kanthal, la valeur en ohm ne change pas puisque ce métal est insensible à la chaleur au niveau résistif.

À noter que le nickel est adapté autant au mode contrôle de température qu’au mode Power étant donné qu’il possède des chipsets plus précis et qu’il est moins sensible aux variations de température.

Contrôle de température : mode d’emploi

La première chose à faire est d’installer le mode contrôle de température sur votre box électronique et de sélectionner le matériau (nickel, titane ou inox). Concrètement :

  • Si vous utilisez une résistance en nickel, choisissez le Mode Temp TI ou TC Ni.
  • Avec une résistance en titane, ce sera le Mode Temp Ti ou TC Ti.
  • Avec une résistance en inox, choisissez le Mode Temp SS/SS 316 ou TC SS.

Ensuite, vous devez donner une valeur de base à température ambiante (à froid) aux résistances. Cette manipulation s’appelle locker ou bloquer.

La dernière étape consiste à entrer la température voulue (généralement entre 200 ° et 300 °, 230 ° étant l’idéal pour un premier réglage). Bien entendu, il est possible d’augmenter la valeur de la température si vous trouvez qu’il y a trop souvent de coupure de production de vapeur. Il est également possible sur certaines cigarettes électroniques de diminuer la puissance pour une chauffe plus douce et donc une vape plus légère.

Attention, vérifiez l’unité de mesure avant d’entrer une valeur (degré Fahrenheit ou degré Celsius), car les valeurs seront différentes.

Bons à savoir :

Si vous êtes débutant, choisissez une cigarette électronique avec une résistance en inox. Et pour cause, celles avec une résistance en nickel ou en titane ont des fils souples et sont de ce fait difficiles à installer. De plus, les valeurs de résistance sont très basses.

Il est possible que vous ne trouviez pas la bonne température du premier coup. C’est normal, car il faut souvent plusieurs affinages avant que les résistances ne vous fournissent le meilleur de vos e-liquides.

Les avantages du mode contrôle de température

Apprécié par les débutants, boudé par les plus expérimentés depuis son apparition et sa démocratisation, le mode contrôle de température offre indéniablement plusieurs avantages :

  • Évite le dry hit : quand l’e-liquide vient à manquer et que le coton commence à s’assécher, c’est le signe que la température monte. Le mod électronique diminue alors la puissance afin que la température ne dépasse pas celle que vous avez programmée et que le coton ne brûle pas. Il y a ensuite une absence de vapeur qui vous alerte que vous devez recharger votre cigarette électronique de e-liquide.
  • Une meilleure saveur des e-liquides.
  • Une vape plus homogène : la température est la même tout au long de la bouffée.
  • Une vape sans composant indésirable : le contrôle de température permet en effet de ne pas avoir une température excessive, à l’origine de la formation des composants indésirables.

Malgré ces avantages, le contrôle de température a de nombreux détracteurs du fait qu’il est assez difficile à utiliser pour les vapoteurs qui ont une cigarette électronique équipée de résistances toutes prêtes, sans indication précise du métal. Il est donc difficile de savoir si le matériau est compatible avec le mode contrôle de température ou non.

Lisez aussi : comment choisir son e-liquide ?