Polémique sur la cigarette électronique aux États-Unis, qu'en est-il aujourd'hui ?

Cela fait déjà quelques temps que l’e-cigarette voit son image se ternir à la suite de cas d’intoxications, voire de décès chez de jeunes vapoteurs aux États-Unis. La polémique enfle constamment et est arrivée jusqu'ici via des titres de journaux aux raccourcis peu rassurants. Pourtant, consommer une cigarette électronique aux États-Unis et en France sont deux choses totalement différentes, notamment d’un point de vue des normes de fabrication. Découvrez pourquoi les jeunes vapoteurs américains ont autant rencontré de problèmes avec l’e-cigarette, ainsi que comment bien démêler les faits scientifiques des titres à scandales.

cigarette électronique états-unis

Pourquoi la cigarette électronique a-t-elle fait des morts aux États-unis ?

Les faits 

Fin novembre, les journaux annonçaient le lourd bilan de 39 victimes, toutes mortes à la suite de consommation de cigarette électronique aux États-Unis. 2 000 vapoteurs au total auraient également été touchés par des problèmes de santé plus ou moins importants directement liés à l’e-cigarette. Qualifié d’épidémie, ce phénomène ne concerne pourtant que les États-Unis, et ceci pour une simple raison : un véritable marché noir d’e-liquide au THC (molécule cannabinoïde illégale et psycho-réactive, différente du CBD) gangrène le secteur, dont la fabrication n’a rien de réglementaire. 

Notons également que beaucoup d’ingrédients contenus dans les e-liquides de marques réglementées américaines sont strictement interdites en France pour leur dangerosité. 

Le point commun des victimes de la cigarette électronique aux États-Unis

En général âgées de moins de 25 ans, la grande majorité des victimes avaient consommé un e-liquide au THC (tétrahydrocannabinol), autrement dit un dérivé du cannabis, acheté au marché noir. La grande problématique dans cette histoire n’est pas le cannabis, mais bien les conditions de fabrication et surtout la recette du e-liquide au THC sans soucis des réglementations et de la sécurité du consommateur. 

Ainsi, l'excipient pointé du doigt serait une huile d'acétate de vit. E que les trafiquants utilisaient pour leurs recettes maisons d’e-liquides au THC ! Quant aux quelques malades n’ayant pas vapoté de cannabis, ils auraient également acheté leurs recharges au marché noir, où le taux de nicotine dosé à l’excès s'avère également très dangereux pour les vapoteurs. 

Les États-Unis tendent-ils vers une interdiction de la cigarette électronique ?

Une législation américaine qui se durcit vis-à-vis de l’e-cigarette

Même si chaque état diffère dans sa prise de mesure sur le vapotage, la restriction voire l’interdiction de la cigarette électronique s’étend aux États-Unis. Certains états comme le Colorado interdisent le vapotage à l’intérieur des lieux publics, tandis que dans le Vermont il faut désormais être âgé de minimum 21 ans pour acheter une cigarette électronique. Cette dernière mesure risquant être élargie à l’ensemble des États-unis d’Amérique selon les paroles du Président. 

Les États-Unis n'iraient-ils pas un peu vite en besogne ?

Tandis qu’il a été avéré que les victimes avaient subi la malfaçon des e-liquides que l’on trouve sur le marché noir, les États-unis continuent à détruire l’image de la cigarette électronique, sans aucune étude scientifique à l’appui. Privant petit à petit les consommateurs de cigarettes traditionnelles d’une méthode approuvée pour arrêter de fumer. 

cigarette électronique états-unis

Et la cigarette électronique en France ?

Aucune victime française

Que les vapoteurs français se rassurent, la cigarette électronique en France profite d’une réglementation rigoureuse qui protège les consommateurs. Aucune victime française n’est à déplorer et ce n’est pas pour rien ! Via la norme AFNOR, vous êtes assuré de vapoter un e-liquide qui a été pensé pour votre sécurité. Ainsi, bon nombre d’ingrédients autorisés par les marques de cigarettes électroniques aux États-Unis sont strictement interdits en France. Il revient cependant aux vapoteurs de prendre leurs responsabilités et de n’acheter des e-liquides qu’auprès de revendeurs certifiés, comme Tendance and Smoke

Quid du CBD / THC ?

En France, le THC est considéré comme illégal car dangereux, en raison de ses effets psychoactifs. Pour vapoter de manière légale un dérivé du cannabis, deux options s’offrent à vous : soit vous achetez un e-liquide au dosage de CBD prêt-à l’emploi soit vous achetez un booster CBD si vous fabriquez vous-même vos e-liquides pour cigarettes électroniques. Le principe de sécurité doit rester en vigueur : toujours s’approvisionner chez des revendeurs certifiés. Enfin, si vous choisissez la méthode DIY, elle devra suivre des règles strictes proposées par la marque en question et qui saura répondre à vos questions éventuelles. 

Rappelons ainsi que les victimes de la cigarette électronique aux États-Unis ont subi la dangerosité de produits vendus au marché noir et ne respectant aucune réglementation. La France ne compte aucune victime et justement parce qu’elle propose des produits de qualité, notamment via la norme AFNOR. Retrouvez notre boutique ici